Demain, la formation passera t-elle uniquement par la vidéo ?

Demain, la formation passera t-elle uniquement par la vidéo ?

Chaque minute sur Internet, ce sont plus de 400 heures de vidéo téléchargées sur YouTube. La vidéo continue de faire partie des formats préférés des internautes et cela tombe bien, le secteur de la formation s’y intéresse de plus en plus.

Le média de l’auto-formation

La nouvelle génération passe beaucoup de temps à regarder des vidéos sur Internet. À la fois nostalgique d’une époque lointaine avec un fort taux de visionnage des clips de Michael Jackson ou des sketchs des Inconnus et curieuse des tendances actuelles avec le Salt and Ice Challenge ou encore Pokemon Go, la génération X est aussi curieuse et les jeunes de cette génération ont besoin de faire les choses par eux-mêmes.

La dernière tendance concerne donc le bricolage et plus généralement le Do it yourself, mais aussi la formation plus classique pour apprendre une langue, des techniques d’expression corporelle, un concept marketing ou même comment utiliser un logiciel. Autrement dit, la jeune génération a appris à se former seule sur internet, grâce à des tutoriels souvent réalisés par des passionnés qui souhaitent transmettre leur savoir et leurs compétences. Ce mode de fonctionnement s’est généralisé et ne touche aujourd’hui plus seulement la génération X mais toutes les générations, du père de famille qui souhaite savoir comment monter un meuble Ikea à la cadre trentenaire qui souhaite améliorer sa prononciation en anglais, en particulier le “th”.

Face à cette nouvelle tendance, les organismes de formation s’adaptent et ont de plus en plus recours à la vidéo pour former leurs élèves ou apprenants. On parle désormais de plateformes de video learning, avec tous les outils nécessaires à des productions de qualité : capture, enregistrement, génération de tags automatique grâce à la reconnaisse de la voix ou des images, édition, diffusion cross-plateforme, etc.

Travailler le message

L’utilisation de la vidéo de la formation n’est pourtant pas une pratique nouvelle. Elle est déjà utilisée en formation présentielle pour expliquer certains concepts ou les approfondir, dans le cadre de jeux de rôle filmés afin de proposer un retour d’expérience ou encore lors des formations commerciales à l’entretien de vente pour gommer les éventuels défauts des commerciaux et travailler sur leur attitude (position du cours, langage, etc.).

Alors, quelles différences entre les vidéos utilisées il y a quelques années et celles proposées aujourd’hui ?

Premièrement, le contenu lui-même. Il faut savoir rester concentré sur un seul message. Si vous avez plusieurs concepts à aborder, mieux vaut faire une vidéo par concept car plusieurs vidéos courtes sont préférables un long mode d’emploi. On propose donc plusieurs mini-formations faciles à visionner lors des pauses au travail ou sur son smartphone. Contrairement à un sujet abordé par un formateur en présentiel, la vidéo permet de rembobiner autant qu’on veut, de faire des pauses ou d’y revenir plus tard. On regarde, on applique et si on n’y arrive pas, on regarde à nouveau.

Vient ensuite le format : tutoriel, vidéo animée, interview, cours filmé ? Le contenu déterminera en grande partie quel format de vidéo est le plus approprié.

Ensuite, on indexe le contenu pour que la vidéo soit plus facilement trouvable sur internet et que la recherche d’informations sur un espace numérique d’apprentissage soit plus aisée. Des technologies comme la reconnaissance automatique (voix, image) ou l’indexation automatique des Powerpoint importés dans le portail facilitent cette tâche.

Troisième étape : on partage la vidéo, en ligne pour toucher un maximum de personnes ou de façon plus restreinte dans l’environnement de l’apprenant et du formateur.

Si toutes ces étapes ont été respectées, alors vous avez bel et bien créé votre vidéo de formation en ligne, les mêmes que celles présentes sur les sites spécialisés ou les MOOC.

Des acteurs bien présents

Un excellent exemple d’un acteur présent sur le marché de la vidéo de formation depuis plusieurs années est video2brain. Leurs vidéos couvrent de nombreuses thématiques comme les logiciels, les outils, mais également les soft skills en PNL, les compétences professionnelles, les méthodes de travail en création, etc. La vidéo de formation peut aussi être complétée par des documentaires pour aller plus loin ou explorer une autre facette d’un concept étudié. Autre exemple, le site Gymnasium propose des formations orientées autour de la programmation informatique, avec un langage clair, précis et un rythme dynamique, une autre preuve de l’influence des formats YouTube.

Avec le succès d’une chaîne comme Netflix, les professionnels de la formation s’adaptent et innovent en proposant aussi des formations vidéo sous forme de série, à publications hebdomadaires. Toutes ces formations sont utiles pour apprendre de manière efficace tous les jours, pour le travail, les études ou les loisirs.

Image source : Pixabay

Pourquoi utiliser Thaleia ?

Prise en main quasi immédiate : aucune connaissance technique requise

Créez en toute simplicité votre module de formation sans connaissance technique à partir d'un simple fichier Excel.

Le meilleur de la technologie

Thaleia se charge pour vous des contraintes techniques et vous assure des ressources de formation RESPONSIVE/ HTML 5 / SCORM. Son moteur intègre aussi en option la technologie xAPI.

Analysez l'activité de vos apprenants

Grâce à son système de publication intégré, vous pouvez aussi utiliser Thaleia pour distribuer vos formations à vos apprenants et suivre en direct leur activité.

NEWSLETTER

Pour vous tenir informé 
de l’actualité de nos publications et nouveautés

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

LA SOCIETE

La société
Nos partenaires
Nos clients

SOLUNEA

28 rue Jean Reboul
30900 Nîmes

04 66 68 28 81

RETROUVEZ NOUS SUR