Formation digitale

4 minutes

Data, formation digitale et quête de vérité

Solunea

La digi­ta­li­sa­tion de notre monde est déjà bien avan­cée, preuve en est les demandes que nous rece­vons chaque jour qui concernent de plus en plus des renou­vel­le­ments de sys­tèmes : les pri­mo accé­dant au digi­tal se font de plus en plus rare ! Il n’a échap­pé à per­sonne que cette digi­ta­li­sa­tion de grande ampleur nous a fait bas­cu­ler dans le monde des don­nées, de l’in­for­ma­tion, de la data.
[su_pullquote align=“right”]De la volon­té de tra­cer à celle de com­prendre[/su_pullquote]

 

Très tôt, la for­ma­tion digi­tale s’est inté­res­sée aux don­nées ; dans les années 90 on par­lait de traces, de tra­cking, pour dési­gner le fait de pou­voir dis­po­ser d’une (petite) visi­bi­li­té sur l’ac­ti­vi­té des appre­nants. Pen­dant long­temps, nous nous sommes conten­tés de regar­der le sta­tut de com­plé­tion (le cours a‑t-il été sui­vi ?) et le temps pas­sé (en com­bien de temps ?). Pour être tout à fait hon­nête, nous avons croi­sé beau­coup de per­sonnes qui se satis­fai­saient de savoir que ces traces exis­taient… En tous cas, ce sont bien les stan­dards tech­niques per­met­tant cette tra­ça­bi­li­té qui ont façon­né notre indus­trie et en par­tie la péda­go­gie : AICC puis SCORM pour les principaux.

 

[su_pullquote align=“left”]Ce qui n’est pas mesu­rable n’existe pas[/su_pullquote]
Depuis quelques années, la for­ma­tion digi­tale a cher­ché à se libé­rer des contraintes péda­go­giques impo­sées par la tech­nique. La démarche xAPI a pour ambi­tion de per­mettre à l’ap­pre­nant de sor­tir du LMS et d’ap­prendre tout au long de sa jour­née, de ses acti­vi­tés, de sa vie… tout en conti­nuant à tra­cer ce qui ne l’é­tait pas jusque là. Sans entrer dans la tech­nique, si ces (encore nou­veaux) stan­dards apportent peu aux acti­vi­tés clas­siques de elear­ning, ils ouvrent des pos­si­bi­li­tés extrê­me­ment enthou­sias­mantes concer­nant tous les nou­veaux usages à un moment où le savoir s’est échap­pé du nid douillé qui était le LMS. Un par­cours de for­ma­tion peut débu­ter par une réunion plé­nière, se pour­suivre par des vidéos à consul­ter sur une pla­te­forme dédiée, puis une classe vir­tuelle et un pas­sage à la mise en pra­tique par des simu­la­tions sur site, chaque étape géné­rant des don­nées et des traces enregistrées.

 

[su_pullquote align=“right”]Juste une illu­sion ?[/su_pullquote]
Comme on le constate dans l’ac­tua­li­té, la pré­sence de don­nées en grande quan­ti­té nous donne l’illu­sion que nous pou­vons tout maî­tri­ser, que celles-ci doivent nous per­mettre d’é­clai­rer la réa­li­té qui jadis res­tait dans l’ombre. Les don­nées ont nour­ri notre quête de véri­té en nous fai­sant croire qu’en­fin elles nous y don­ne­raient accès.

 

[su_pullquote align=“left”]Mais concrè­te­ment ?[/su_pullquote]
Concrè­te­ment, la don­née nous per­met bien d’y voir plus clair et donc de prendre aus­si des déci­sions plus per­ti­nentes et de faire des cor­ré­la­tions qui néces­si­taient avant une sacrée dose d’in­tui­tion. C’est là tout le béné­fice de la démarche. Quelques exemples appli­qués à la for­ma­tion digitale :
D’un point de vue micro­sco­pique : telle ques­tion fait remon­ter un faible taux de réus­site ? Peut être s’a­git-il de la for­mu­la­tion, de la for­ma­tion préa­lable… ou peut être d’un fac­teur externe : l’af­fi­chage sur un type de ter­mi­nal masque la bonne réponse.
D’un point de vue du par­cours : le taux d’a­ban­don à telle étape est éle­vé ? Peut être que la marche avec l’é­tape pré­cé­dente est trop haute… ou peut être que la mise en place d’un autre par­cours par une autre divi­sion vient com­plè­te­ment rendre obso­lète les étapes suivantes.

 

Nous avons tous une plus grande faci­li­té à nous pro­je­ter et à nous appro­prier des concepts une fois que nous avons pu en obser­ver des appli­ca­tions concrètes (on parle de démarche induc­tive). Pour cela, nous revien­drons à l’a­ve­nir avec quelques retours d’ex­pé­riences sur l’u­ti­li­sa­tion des don­nées de for­ma­tion digi­tale. Et bien sûr, nous sommes pre­neur de vos expé­riences : quelle est la plus belle exploi­ta­tion de vos don­nées de for­ma­tion que vous avez pu faire ?

 

Pour en savoir plus :

E‑learning : pour­quoi la norme xAPI devient-elle très courante ?

Crédit photo: pexels.com