Facebook : bientôt une plateforme d’apprentissage en ligne ?

Formation digitale

4 minutes

Facebook : bientôt une plateforme d’apprentissage en ligne ?

Solunea

Face­book teste actuel­le­ment de nou­velles fonc­tion­na­li­tés au sein de sa com­mu­nau­té de déve­lop­peurs qui, si elles sont déployées à tous les uti­li­sa­teurs de la pla­te­forme, pour­rait per­mettre d’en­sei­gner en ligne à tra­vers le réseau social.

Facebook bientôt sur le marché de l’apprentissage en ligne ?

Les modé­ra­teurs de cer­tains groupes Face­book, enre­gis­trés comme école ou classe, ont récem­ment remar­qué qu’ils peuvent ajou­ter des docu­ments de cours qui se lient entre eux. À mesure que les membres des groupes par­courent les docu­ments, leurs efforts d’ap­pren­tis­sages sont sui­vis par une barre de progression.

Les fonc­tion­na­li­tés font par­tie d’une ini­tia­tive, connue sous le nom de Deve­lo­pers Circles. C’est un pro­gramme qui vise à ras­sem­bler les déve­lop­peurs du monde entier (puisque 80% des déve­lop­peurs qui créent des appli­ca­tions pour Face­book sont en dehors de USA), afin de leur four­nir des res­sources édu­ca­tives et des sup­ports. Le réseau social tra­vaille actuel­le­ment avec le four­nis­seur de cours en ligne Uda­ci­ty pour créer des pro­grammes de for­ma­tion pour les déve­lop­peurs qui par­ti­cipent à l’i­ni­tia­tive. Sur son site web, Face­book décrit les ‘cercles’ et les nou­velles fonc­tion­na­li­tés comme un moyen pour les déve­lop­peurs de connaître l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle, les péri­phé­riques connec­tés à Inter­net et d’autres sujets sur les­quels se penche l’en­tre­prise. Cepen­dant, cer­tains uti­li­sa­teurs de Face­book, qui ne sont pas déve­lop­peurs, ont remar­qué qu’ils étaient main­te­nant en mesure d’a­jou­ter des dos­siers de cours à leurs groupes, ce qui sug­gère que les fonc­tion­na­li­tés peuvent être dis­po­nibles plus largement.

Il existe plu­sieurs fonc­tion­na­li­tés man­quantes qui peuvent empê­cher les for­ma­teurs de tes­ter Face­book comme une pla­te­forme d’ap­pren­tis­sage en ligne (pas de sys­tème de nota­tion par exemple). Et au-delà des fonc­tion­na­li­tés, cer­tains for­ma­teurs se méfient de l’en­sei­gne­ment sur Face­book, car ils craignent (à juste titre) que les infor­ma­tions à pro­pos d’eux et de leurs appre­nants puissent être exploi­tées par Face­book pour de la publi­ci­té ultra ciblée.

L’apprentissage en ligne pour les étudiants

Face­book n’a­vait pas beau­coup à dire à pro­pos de son inté­rêt sou­dain pour l’ap­pren­tis­sage en ligne… Un porte-parole de Face­book a décla­ré que les fonc­tion­na­li­tés sont «en phase de test» et que l’en­tre­prise devrait avoir plus d’in­for­ma­tions à par­ta­ger au cours de l’année.

Face­book est le der­nier géant de la tech­no­lo­gie à adop­ter une approche gra­duelle dans l’é­du­ca­tion. Apple a quant à lui régu­liè­re­ment ajou­té des fonc­tion­na­li­tés à iTunes U. Sa pla­te­forme d’ap­pren­tis­sage et ses ordi­na­teurs et tablettes sont, depuis long­temps, popu­laires dans les salles de classe. Bien que la plu­part des uni­ver­si­tés aient mis du conte­nu sur iTunes U afin d’of­frir des confé­rences et des cours en ligne gra­tuits. L’U­ni­ver­si­té Lynn à Boca Raton, en Flo­ride est même allée jus­qu’à uti­li­ser la pla­te­forme en tant que sys­tème de ges­tion de l’apprentissage.

Face­book, un temps réser­vé aux étu­diants, n’a jamais mon­tré beau­coup d’in­té­rêt pour deve­nir une pla­te­forme édu­ca­tive. Mais depuis que Face­book est pas­sé d’un simple réseau social à une socié­té de tech­no­lo­gie, la socié­té a gran­di. Cer­taines de ses récentes acqui­si­tions ou ini­tia­tives impliquent l’in­tel­li­gence arti­fi­cielle, le strea­ming de sports en direct et la réa­li­té vir­tuelle, pour ne citer qu’eux.

Le PDG, Mark Zucker­berg, s’est récem­ment inté­res­sé à l’é­du­ca­tion. Lui et sa femme Pris­cil­la Chan (pédiatre), ont fon­dé en 2015 l’i­ni­tia­tive Chan Zucker­berg, qui, par­mi de nom­breuses ini­tia­tives, étu­die si l’ap­pren­tis­sage per­son­na­li­sé peut béné­fi­cier aux étudiants.
Avec près de deux mil­liards d’u­ti­li­sa­teurs men­suels actifs sur le site, Face­book n’au­rait aucun mal à deve­nir un acteur majeur sur le mar­ché de l’é­du­ca­tion en ligne. En com­pa­rai­son, Ude­my, une pla­te­forme d’ap­pren­tis­sage en ligne fon­dée en 2010, indique que plus de 15 mil­lions d’é­tu­diants et 20 000 ins­truc­teurs uti­lisent le site.

Que pen­sez-vous de cette nou­velle ? Face­book peut-il deve­nir un acteur cré­dible sur ce marché ?

Cré­dit pho­tosource