La classe virtuelle, une autre façon de former ?

Formation digitale

4 minutes

La classe virtuelle, une autre façon de former ?

Solunea

Le e‑learning et la classe vir­tuelle sont deux tech­niques de for­ma­tion dif­fé­rentes qui peuvent se com­plé­ter. Quelles sont ses spé­ci­fi­ci­tés ? Avan­tages et incon­vé­nients ? Est-ce une révo­lu­tion pour les entreprises ?

 

Définition classe virtuelle

La classe vir­tuelle est un modèle de for­ma­tion syn­chrone où l’apprenant est der­rière son ordi­na­teur ou son ter­mi­nal mobile et suit un module de for­ma­tion en ligne avec un for­ma­teur. C’est aus­si une moda­li­té col­lec­tive, durant laquelle d’autres appre­nants peuvent par­ti­ci­per et inter­agir, poser des ques­tions, etc.

 

 

webinar_thaleiaXL

 

Quelle est la différence entre la classe virtuelle et un module de formation e‑learning ?

Les modules e‑learning s’utilisent de façon asyn­chrone (« quand on veut »). Aucun for­ma­teur n’est pré­sent pour ani­mer les ses­sions. Cepen­dant, les appre­nants évo­luent à leur propre rythme via des modules ani­més et ludique.

La classe vir­tuelle oblige les appre­nants à avoir un cer­tain rythme et suivre le cours aux rythme impo­sé par le for­ma­teur. La classe vir­tuelle est un bon moyen de réin­tro­duire le pré­sen­tiel au e‑learning qui sou­vent manque d’échange avec des per­sonnes physiques.

Quels sont les inconvénients de la classe virtuelle ?

Pour réa­li­ser une classe vir­tuelle, il faut être équi­pé ! La puis­sance du réseau peut être un frein pour réa­li­ser une classe vir­tuelle mais la démo­cra­ti­sa­tion de la 4G et de la fibre devrait faire de ce pro­blème un mau­vais sou­ve­nir. Aus­si, en com­pa­rant à une for­ma­tion pré­sen­tielle, le fait d’être seul der­rière son ordi­na­teur peut limi­ter les inter­ac­tions entre appre­nants et avec le for­ma­teur. Et en com­pa­rant à une for­ma­tion e‑learning clas­sique, les chances d’interagir sont net­te­ment supé­rieures. En fait, en ana­ly­sant les incon­vé­nients, on se rend compte que le seul véri­table incon­vé­nient qui tient la route est de ne pas pou­voir déjeu­ner ensemble comme dans le cas d’un regrou­pe­ment présentiel !

Quels sont les avantages de la classe virtuelle ?

L’avantage prin­ci­pal de la classe vir­tuelle est de réin­tro­duire cer­taines spé­ci­fi­ci­tés de la for­ma­tion pré­sen­tielle : sup­port visuel, inter­ac­tion, etc., mais avec des coûts en moins. Les for­ma­tions sont tout aus­si inté­res­santes et inter­ac­tives grâce aux nom­breux moyens mis en œuvre. Une simple URL est néces­saire pour se connec­ter à la ses­sion virtuelle.

Il est clair que le fait de regrou­per des appre­nants sur une pla­te­forme accen­tue le par­tage, l’échange le dia­logue, etc. La classe vir­tuelle déve­loppe aus­si un sen­ti­ment d’appartenance chez les appre­nants, ils crée­ront un réseau infor­mel et se sen­ti­ront intégrés.

La classe vir­tuelle est aus­si une solu­tion pour ins­crire la for­ma­tion dans la durée. Que ce soit en elear­ning ou en pré­sen­tiel, les actions de for­ma­tion souffrent trop sou­vent d’être ponc­tuelles. Du coup, la mémo­ri­sa­tion l’est par­fois aussi !

Avec la classe vir­tuelle, il devient pos­sible d’orga­ni­ser des regrou­pe­ments régu­liers, par exemple sur plu­sieurs semaines, même pour de très courtes durées. Un exemple ? com­plé­ter une action pré­sen­tielle par 1 ren­dez-vous de 30 minutes en classe vir­tuelle par semaine pen­dant 4 semaines pour per­mettre aux par­ti­ci­pants d’échanger sur les dif­fi­cul­tés qu’ils ont pu ren­con­trer pen­dant la mise en pra­tique des ensei­gne­ments. Ce type de regrou­pe­ment serait trop com­plexe et coû­teux à mettre en œuvre en pré­sen­tiel, avec la classe vir­tuelle, c’est possible !

Est-ce une révolution ?

La classe vir­tuelle n’est pas une révo­lu­tion. C’est sim­ple­ment l’adaptation aux besoins des entre­prises, qui ont besoin de for­mer à grande échelle, sou­vent à l’international, rapi­de­ment et à moindre coût. Alors qu’on reproche sou­vent aux modules e‑learning d’être peu enga­geants, l’alliance des dif­fé­rentes moda­li­tés est un atout consi­dé­rable car ils se com­plètent parfaitement.

Il n’y a pas de véri­té quant au choix de la solu­tion par­faite, il faut savoir iden­ti­fier pré­ci­sé­ment ses usages et son besoin, mais aus­si s’adapter et être flexible quant aux évo­lu­tions du mar­ché, de son entre­prise et des habi­tudes des sala­riés. Avez-vous déjà uti­li­sé la classe vir­tuelle pour for­mer vos employés, vos clients, vos dis­tri­bu­teurs… ? Qu‘en avez-vous pensé ?