Quels sont les outils qui rendent la classe inversée possible ?

Formation digitale

5 minutes

Quels sont les outils qui rendent la classe inversée possible ?

Solunea

La classe inver­sée est une nou­velle façon de se for­mer. Tant dans le milieu sco­laire que dans le milieu pro­fes­sion­nel, elle peine pour­tant à se faire une place au milieu de toutes les nou­velles typo­lo­gies de for­ma­tion. Décou­vrez la défi­ni­tion d’une classe inver­sée et quels sont les outils qui vous per­met­tront de l’implémenter au sein de votre entreprise.

Qu’est-ce qu’une classe inversée ?

La classe inver­sée est une nou­velle approche péda­go­gique qui inverse la nature des acti­vi­tés d’ap­pren­tis­sage. La classe inver­sée consiste à four­nir des sup­ports de cours (vidéos, sup­ports inter­ac­tifs, etc.) aux appre­nants avant même que le for­ma­teur ne soit inter­ve­nu. L’apprenant pro­cède éga­le­ment à son auto-éva­lua­tion grâce à des quizz. Le for­ma­teur inter­vien­dra donc a pos­te­rio­ri pour aider les appre­nants à vali­der leurs connais­sances grâce à des exer­cices pra­tiques et des échanges enri­chis­sants. Le for­ma­teur a accès à toutes les don­nées des appre­nants afin d’identifier les points qui ont posé pro­blème aux appre­nants. C’est une méthode très inté­res­sante, car l’apprenant devient actif lors de son appren­tis­sage. Les for­ma­teurs deviennent plus pas­sifs lors des ses­sions pré­sen­tielles, mais il y a un véri­table tra­vail à effec­tuer en amont (créa­tion des sup­ports, des vidéos, des modules, etc.).

La classe inver­sée pos­sède des avan­tages non négli­geables pour les appre­nants et pour les entreprises :

  • Plus de motivation
  • Des sup­ports de for­ma­tion acces­sibles à tout moment
  • Une réduc­tion des coûts de la for­ma­tion présentielle

En 2006, le pro­fes­seur et péda­gogue alle­mand Fal­ko Pes­chel a for­mu­lé une défi­ni­tion fon­da­men­tale de la classe inver­sée recon­nue dans le milieu. Plu­sieurs dimen­sions ressortent :

  • Une ouver­ture au niveau orga­ni­sa­tion­nel : règle­ment des condi­tions géné­rales (le lieu, le temps…) ;
  • Une ouver­ture métho­dique : un dis­po­si­tif d’apprentissage qui met l’élève en avant ;
  • Une ouver­ture sur les conte­nus : éla­bo­ra­tion des pro­grammes dans un plan d’enseignement plus ouvert ;
  • Une ouver­ture sociale : défi­ni­tion des objec­tifs comme la ges­tion des classes, l’ensemble des cours, un plan d’enseignement à long terme, les rap­ports sociaux, les condi­tions de tra­vail, l’élaboration des règles… ;
  • Une ouver­ture per­son­nelle : rap­port entre pro­fes­seur-élève ou élève-élève.

Classe inversée : les outils

Créer des vidéos

En fonc­tion du type de vidéo que vous sou­hai­tez créer, vous pour­rez choi­sir un outil adap­té à vos besoins. Par exemple, si vous avez sim­ple­ment besoin d’enregistrer votre écran, vous pou­vez uti­li­ser un des outils suivants :

En fonc­tion des outils, cer­tains vous per­met­tront d’ajouter du son, un tableau inter­ac­tif, une tablette gra­phique, l’intégration d’une web­cam, etc.

SI vous avez besoin de réa­li­ser des vidéos plus créa­tives, vous pou­vez uti­li­ser des logi­ciels tels que :

Trouver des supports de formation

Vous pou­vez éga­le­ment vous ser­vir de sup­ports déjà exis­tants grâce à des pla­te­formes telles que You­Tube et Dai­ly­Mo­tion, mais vous pou­vez éga­le­ment vous tour­ner vers de pla­te­forme dédiée à l’éducation. Par exemple :

Créer un blog

Les blogs sont éga­le­ment un sup­port très utile pour per­mettre aux appre­nants de trou­ver des res­sources pour com­plé­ter leur réflexion. Vous pou­vez donc créer des articles avec du texte, des liens, des images et des vidéos pour aider vos appre­nants à com­prendre cer­taines notions des for­ma­tions. Vous pou­vez, par exemple, créer un article par module avec toutes les res­sources néces­saires pour appré­hen­der cette leçon.

Stocker les supports de formation

Il existe un tas d’outils dans le cloud qui per­mettent de sto­cker des fichiers, par­fois très lourd. Ces espaces de sto­ckage en ligne per­met­tront aux appre­nants d’avoir accès aux modules à tout moment depuis n’importe quel outil infor­ma­tique. You­Tube vous per­met­tra de mettre en ligne vos sup­ports vidéos en quelques clics. Sachez que les vidéos que vous met­tez en ligne ne sont pas obli­ga­toi­re­ment acces­sibles à tous les uti­li­sa­teurs de la pla­te­forme. Drop­Box et Google Drive vous per­met­tront de rece­voir et d’échanger des docu­ments très rapi­de­ment. Une solu­tion plus adap­tée aux usages actuels. Face­book peut éga­le­ment vous per­mettre d’échanger rapi­de­ment et sim­ple­ment avec vos appre­nants. Pour cela, il vous suf­fit de créer un groupe secret. Vous pou­vez éga­le­ment uti­li­ser la pla­te­forme Edmo­do qui per­met de créer une com­mu­nau­té de classe, comme Face­book, mais dans un envi­ron­ne­ment plus contrô­lé. Cette pla­te­forme per­met éga­le­ment de créer des calen­driers, des biblio­thèques, par­ta­ger de docu­ments, des devoirs, des quizz, des son­dages … C’est une solu­tion très complète.

Grâce à cette défi­ni­tion et aux outils cités, vous pour­rez inté­grer la classe inver­sée faci­le­ment au sein de la stra­té­gie de for­ma­tion de vos entre­prises. Les béné­fices sont nom­breux ! Mais comme tout chan­ge­ment, il fau­dra un temps d’adaptation tant pour l’entreprise que pour les appre­nants.

Pho­to by NeON­BRAND on Uns­plash