Quel est le rôle du Digital Learning Manager ?

Formation digitale

3 minutes

Quel est le rôle du Digital Learning Manager ?

Solunea

Qui est le Digi­tal Lear­ning Mana­ger et qu’apporte-t-il au ser­vice for­ma­tion des entre­prises ? C’est un terme de plus en plus répan­du au sein des entre­prises et plus par­ti­cu­liè­re­ment pour celles qui sont en pleine trans­for­ma­tion digitale.

Métier : Digital Learning Manager

Le digi­tal lear­ning mana­ger est un chef de pro­jet qui a pour mis­sion d’inventer et créer des modes de for­ma­tion inno­vants au sein d’une entre­prise. Pour ce faire, il uti­lise les nou­velles tech­no­lo­gies pour déve­lop­per l’apprentissage des sala­riés de l’entreprise pour laquelle il tra­vaille. À l’affût des der­nières évo­lu­tions du digi­tal lear­ning, il uti­lise de nom­breux outils et codes du digi­tal : Mooc, Spoc, Cooc, Sooc, e‑learning, social lear­ning, micro-lear­ning, serious game, reverse men­to­ring, hacka­thons… Avant de se lan­cer corps et âme dans la créa­tion d’un module, il devra évi­dem­ment déter­mi­ner et ana­ly­ser sa cible. C’est dans une démarche d’open inno­va­tion glo­bale que le Digi­tal Lear­ning Mana­ger exer­ce­ra son métier.

Les clés pour être Digital Learning Manager

Ce res­pon­sable de la for­ma­tion digi­tale au sein d’une entre­prise pos­sède plus d’une corde à son arc. Il pos­sède un pro­fil poly­va­lent : com­mu­ni­ca­tion, péda­go­gie, créa­tion, orga­ni­sa­tion, rela­tion­nel, auto­no­mie… Toutes ces com­pé­tences doivent être maî­tri­sées par le Digi­tal Lear­ning Mana­ger. Dans un pre­mier, il doit pou­voir com­mu­ni­quer avec sa direc­tion afin d’exposer ses pro­jets de for­ma­tion à sa direc­tion. De plus, il doit savoir uti­li­ser tous les moyens de com­mu­ni­ca­tion mis à sa dis­po­si­tion pour pro­mou­voir ses for­ma­tions (intra­net, réseau social interne, emai­ling, affi­chage papier, etc.). Il doit aus­si tra­vailler avec de nom­breux ser­vices : RH, com­mu­ni­ca­tion, digi­tale… Sans des notions péda­go­giques, le Digi­tal Lear­ning Mana­ger ne pour­rait pas être effi­cace dans son métier ! Il est impor­tant de com­prendre les codes et les enjeux des nou­veaux modes de for­ma­tion afin de pou­voir exploi­ter le meilleur de cha­cun d’entre eux.

Le Digi­tal Lear­ning Mana­ger doit éga­le­ment pos­sé­der des qua­li­tés non négli­geables en mar­ke­ting. En effet, il doit défi­nir la stra­té­gie glo­bale des modules de for­ma­tion et il suit (ou réa­lise) chaque étape de la concep­tion. Il doit aus­si pous­ser les sala­riés de l’entreprise à ‘consom­mer’ ses for­ma­tions. Si le conte­nu est qua­li­ta­tif, mais que per­sonne ne sou­haite en pro­fi­ter, le Digi­tal Lear­ning Mana­ger aura per­du son temps !

Il doit éga­le­ment être créa­tif afin d’innover pour sti­mu­ler les appre­nants. Il doit redou­bler d’attention en ce qui concerne la mise en valeur des conte­nus grâce au desi­gn, à la tech­no­lo­gie uti­li­sée, la gami­fi­ca­tion, etc. Les sala­riés sont, en règle géné­ral, peu moti­vé par les modules de for­ma­tion en ligne. Mais grâce à l’œil avi­sé du Digi­tal Lear­ning Mana­ger, les modules prennent une tout autre forme, pour le plus grand plai­sir des sala­riés et de la direction.

Il est éga­le­ment impor­tant de pen­ser à l’après-formation et pré­voir un moyen d’évaluation concer­nant les modules de formation.

Découvrez une infographie que le Digital Learning Manager

Cré­dit photo