Animer une classe virtuelle : les bonnes pratiques

Formation digitale

6 minutes

Animer une classe virtuelle : les bonnes pratiques

Solunea

De plus en plus répan­due au cours de for­ma­tions à dis­tance, la classe vir­tuelle s’impose comme un outil adap­té aux besoins des appre­nants et des entre­prises. Décou­vrez les bonnes pra­tiques pour ani­mer une classe vir­tuelle pour for­mer vos apprenants.

 

C’est quoi une classe virtuelle ?

Une classe vir­tuelle per­met de réunir des uti­li­sa­teurs et plus par­ti­cu­liè­re­ment des appre­nants sur un espace en ligne. Le for­ma­teur peut ensuite réa­li­ser sa for­ma­tion d’une salle de classe clas­sique, mais sur le web. De nom­breux outils sont dis­po­nibles sur les classes vir­tuelles pour per­mettre aux appre­nants et au for­ma­teur de dis­cu­ter via chat ou visio, échan­ger des docu­ments, par­ta­ger des vidéos, réa­li­ser des quiz, par­ta­ger un écran, etc.

Pour­quoi uti­li­ser une classe vir­tuelle pour for­mer vos salariés ?

10 conseils pour animer une classe virtuelle

Ani­mer une classe vir­tuelle, ce n’est pas évident pour tous ! Sur­tout pour des for­ma­teurs qui passent d’une for­ma­tion pré­sen­tielle à une for­ma­tion en ligne. Les codes de l’animation sont tota­le­ment dif­fé­rents ! Décou­vrez quelques bonnes pra­tiques pour ani­mer une classe virtuelle.

 

#1 La conception

Pour ani­mer cor­rec­te­ment une classe vir­tuelle, vous devez la pré­pa­rer cor­rec­te­ment. Tous les outils néces­saires au bon dérou­le­ment de la for­ma­tion doivent être mis à dis­po­si­tion. Votre cours doit être bien pré­pa­ré ! Dans un pre­mier temps, votre dia­po­ra­ma doit être inter­ac­tif avec des images, des sché­mas, des vidéos, etc. Évi­tez de mettre trop de texte. Dans l’idéal, votre classe vir­tuelle doit durer entre 20 et 50 minutes. Dans votre dia­po­ra­ma, n’hésitez pas à pré­voir des pauses pen­dant votre classe vir­tuelle afin de don­ner l’opportunité aux appre­nants d’interagir.

 

#2 Rédigez un scénario

Une fois que vous avez réa­li­sé votre sup­port, vous pou­vez réa­li­ser un scé­na­rio qui vous aide­ra notam­ment à ani­mer votre classe vir­tuelle. Grâce à ce der­nier, vous pou­vez avoir un véri­table fil rouge qui vous per­met­tra d’animer votre for­ma­tion tout en sachant où aller et sans vous perdre ! Ce scé­na­rio vous per­met­tra éga­le­ment d’intégrer des ques­tions que vous sou­hai­tez poser aux appre­nants, les acti­vi­tés pré­vues, les quiz, etc.

 

#3 Détaillez le programme de la classe virtuelle

Les appre­nants doivent se sen­tir moti­vés pour par­ti­ci­per à une classe vir­tuelle. Sou­vent, un mail est envoyé pour réca­pi­tu­ler les infor­ma­tions telles que l’heure et la date de la classe vir­tuelle. Dans cet email, n’hésitez pas à détailler le pro­gramme de la classe vir­tuelle, le dérou­le­ment, et l’après. Si vous avez des res­sources à trans­mettre aux appre­nants, c’est éga­le­ment le moment de le faire. Pour ter­mi­ner, si vous avez des tutos qui montrent com­ment prendre en main l’outil de classe vir­tuelle, cela per­met­trait de ras­su­rer vos appre­nants avant le début de la session.

 

#4 Intégrez les apprenants

Afin que les appre­nants se sentent com­plè­te­ment inté­grés dans leur propre pro­ces­sus d’apprentissage, n’hésitez pas à les sol­li­ci­ter. Pour cela, avant la classe vir­tuelle, vous pou­vez tout à faire envoyer un email pour deman­der aux appre­nants les sujets sur les­quels ils aime­raient tra­vailler, leurs envies quant à la forme : des vidéos, des exemples concrets, etc. En choi­sis­sant cette démarche, votre classe vir­tuelle aide­ra concrè­te­ment les appre­nants et répon­dra par­fai­te­ment à leurs besoins.

 

#5 Envoyez un rappel

Afin d’être sûr que les appre­nants ne ratent pas le début de la ses­sion, envoyez-leur un email 1 heure ou 30 minutes avant le début de la ses­sion. Vous pou­vez éga­le­ment leur conseiller de se connec­ter à la pla­te­forme quelques minutes avant le début pour être pré­sent dès les pre­mières secondes de la classe virtuelle.

 

#6 Le démarrage

Vous y êtes ! C’est le début de votre classe vir­tuelle, mais vous ne savez comme intro­duire votre cours ? Com­men­cez par saluer tous les appre­nants pré­sents et ceux qui arrivent en cours de route. Après quelques minutes, vous pou­vez rap­pe­ler les « règles » de cette classe vir­tuelle ain­si que les bonnes pra­tiques pour uti­li­ser l’outil. Rap­pe­lez ensuite les objec­tifs de cette for­ma­tion et le pro­gramme. Vous pour­rez ensuite com­men­cer le dia­po­ra­ma qui vous avez pré­pa­ré et tra­vaillé au préalable.

 

#7 Les interactions

Une classe vir­tuelle doit être vivante ! Pour cela, vous devez sol­li­ci­ter les appre­nants dès que pos­sible grâce à des ques­tions ou des réac­tions à chaud concer­nant les thèmes abor­dés. Vous pou­vez éga­le­ment lire à voix haute les ques­tions des appre­nants et y répondre ins­tan­ta­né­ment. Votre classe vir­tuelle ne doit pas être mono­tone. Si une ques­tion est per­ti­nente, pre­nez le temps d’y répondre même si cela sort de votre pro­gramme ini­tial. Le côté humain doit être pré­sent même dans le virtuel.

 

#8 Déposez des fichiers ressources

Sur cer­tains outils de classe vir­tuelle, vous pou­vez dépo­ser des fichiers res­sources à l’avance ou en live. Le but étant de les mettre à dis­po­si­tion si les appre­nants en ont besoin pen­dant le cours et même après.

 

 

#9 La conclusion

Pour conclure votre for­ma­tion, n’oubliez pas de réa­li­ser un quiz pour vali­der les acquis ! Vous pour­rez ensuite rap­pe­ler les points abor­dés lors de la classe vir­tuelle, remer­cier les par­ti­ci­pants, et annon­cer les futures étapes : « vous rece­vrez un mail demain avec toutes les infor­ma­tions concernant … ».

 

#10 Le suivi

Pour bien vali­der les acquis d’une for­ma­tion, il est impor­tant de réa­li­ser un sui­vi. Vous pou­vez envoyer un mail réca­pi­tu­la­tif aux appre­nants avec les thèmes abor­dés, les objec­tifs atteints, les pro­chaines étapes de l’apprentissage, etc. Vous pou­vez éga­le­ment trans­mettre votre dia­po­ra­ma ain­si que les sup­ports poten­tiel­le­ment utiles.

 

Pour ter­mi­ner après ces quelques conseils pour ani­mer une classe vir­tuelle, nous vous conseillons éga­le­ment d’être pré­pa­ré à toutes sortes d’éventualités : connexion qui ne fonc­tionne pas, un appre­nant ren­contre des pro­blèmes avec l’outil de classe vir­tuelle, etc. N’hésitez pas à faire des répé­ti­tions avec des membres de votre équipe. Nous espé­rons que ces quelques conseils vous aide­ront à être plus per­for­mant dans l’animation de vos classes vir­tuelles ! Avez-vous d’autres astuces pour bien ani­mer une classe virtuelle ?

Pho­to by Rayi Chris­tian Wicak­so­no on Uns­plash