Comment réussir la digitalisation de ses formations ?

Formation digitale

4 minutes

Comment réussir la digitalisation de ses formations ?

Imane Bensouda

Pourquoi digitaliser un contenu de formation ?

Hor­mis la néces­si­té de dis­tan­ciel face à des situa­tions spé­ci­fiques (crise sani­taire, au hasard), il existe dif­fé­rentes rai­sons d’une digi­ta­li­sa­tion de contenu.

1/ Développer la motivation et l’engagement des apprenants.

Daph­née Bave­lier, cher­cheuse en sciences cog­ni­tives, parle d’un effet « cho­co­lat » et un effet « bro­co­li » des for­ma­tions. Pour résu­mer, la digi­ta­li­sa­tion en pas­sant par le numé­rique et la gami­fi­ca­tion pro­duit un effet addic­tif (le cho­co­lat). Au contraire, l’i­dée de for­ma­tion, d’ap­pren­tis­sage, de tra­vail, peut être source de rejet (le bro­co­li). Afin d’éviter toute forme de répul­sion, on enrobe le bro­co­li de cho­co­lat ou, autre­ment dit, on intègre le diver­tis­se­ment à la formation.

2/ Assurer une continuité.

Que ce soit à tra­vers des moda­li­tés hybrides ou pas, la digi­ta­li­sa­tion per­met une conti­nui­té, soit de ser­vice, soit des appren­tis­sages. Elle per­met à cha­cun de pro­gres­ser à son rythme, dans une cer­taine liber­té, et favo­ri­ser ain­si la conti­nui­té pour tous.

3/ Maximiser le taux de réussite de votre formation.

En adap­tant le conte­nu, en le dif­fu­sant, en per­met­tant aux appre­nants d’y reve­nir, en lui lais­sant la liber­té d’ap­prendre où et quand il est le plus à même de rece­voir les appren­tis­sages, vous opti­mi­sez l’in­té­gra­tion des savoirs et des connais­sances et maxi­mi­sez ain­si la réus­site de votre formation.

former grace au digital

Comment digitaliser ses contenus de formation ?

Mal­gré l’om­ni­pré­sence du digi­tal dans notre vie quo­ti­dienne, pas facile de se pro­je­ter dans l’é­la­bo­ra­tion d’un conte­nu de for­ma­tion digi­ta­li­sé. Et vous vous en dou­tez, on ne conçoit pas un module de e‑learning comme on conçoit une séquence d’ap­pren­tis­sage en pré­sen­tiel. Certains points sont donc à prio­ri­ser dans l’élaboration de la digi­ta­li­sa­tion d’un conte­nu de formation.

1/ Le choix des outils.

Des outils, il y en a à foi­son ! Il est donc sou­vent dif­fi­cile de s’y retrou­ver, de savoir ce que l’un a plus que l’autre. Pour faire votre choix, rete­nez 2 cri­tères essentiels :

  1. Une ergo­no­mie simple et effi­cace. Pen­sez que tous vos appre­nants ne sont pas for­cé­ment à l’aise avec le numérique.
  2. L’a­dap­ta­bi­li­té sur tous types d’ap­pa­reils numé­riques. Vos appre­nants vont-ils suivre votre for­ma­tion sur un ordi­na­teur ? une tablette ? un smart­phone ?… Pré­fé­rez les outils qui per­mettent de suivre votre for­ma­tion sur n’im­porte quel support.

2/ Accompagnez vos apprenants.

Une fois encore, nous n’a­vons pas tous la même appé­tence pour le numé­rique et le digi­tal. Pour favo­ri­ser le sui­vi et la réus­site de vos for­ma­tions, n’hé­si­tez pas à accom­pa­gner votre appre­nant dans la prise en main de votre for­ma­tion (que ce soit au niveau tech­nique, de la mani­pu­la­tion ou encore de la pré­sen­ta­tion du contenu).

3/ Ludifier les apprentissages.

Enro­bez le bro­co­li de cho­co­lat ! Uti­li­ser les méca­nismes et codes du diver­tis­se­ment vous per­met­tra de gar­der toute l’at­ten­tion et l’en­ga­ge­ment de vos appre­nants. Si le conte­nu doit tou­jours être au centre du mes­sage trans­mis, n’hé­si­tez pas à le rendre plus ludique.

femme qui travaille sur son ordinateur et utilise la solution Thaleia XL

Les écueils à éviter

1/ La digitalisation “fashion”.

Un conte­nu, notam­ment de for­ma­tion, ne doit être digi­ta­li­sé que si le pro­ces­sus apporte une plus-value, ou qu’elle est néces­saire (en cas de confi­ne­ment, par exemple, au hasard). Elle doit gar­der tout son sens pour être efficace.

2/ Croire à la démocratisation et l’appétence au numérique.

Même si on connait une forme de démo­cra­ti­sa­tion du numé­rique, ce der­nier n’est pas pour autant une évi­dence pour tous, même les plus jeunes !

3/ Privilégier la forme au contenu.

Ce que vous vou­lez mettre en avant, c’est le conte­nu. La digi­ta­li­sa­tion ne doit être qu’un moyen de le rendre plus acces­sible. Elle est au ser­vice du conte­nu, non pas l’inverse !

4/ Penser le digital comme synonyme de formation à distance.

Le digi­tal rend pos­sible et effi­cace la for­ma­tion à dis­tance, mais ce n’est pas sa seule moda­li­té. Encore une fois, la digi­ta­li­sa­tion per­met de mettre en exergue un conte­nu. Elle peut donc être com­plé­tée (ou com­plé­ter) des modèles de for­ma­tion hybride ou encore de la for­ma­tion en présentielle.