Comment mettre en œuvre une stratégie Adaptive Learning ?

Formation digitale

3 minutes

Comment mettre en œuvre une stratégie Adaptive Learning ?

Solunea

L’ap­pren­tis­sage tra­di­tion­nel se concentre sur des méthodes linéaires et stan­dar­di­sées de la for­ma­tion. Ces méthodes obligent donc les appre­nants à par­ti­ci­per et suivre des modules de for­ma­tion pour les­quels ils sont peut-être déjà experts. Le taux d’en­ga­ge­ment et d’at­ten­tion est donc très bas. L’A­dap­tive Lear­ning est la solu­tion idéale pour for­mer des sala­riés dif­fé­rents qui n’au­raient pas les mêmes besoins et les mêmes niveaux de compétences.

Définition Adaptive Learning

Ce type d’ap­pren­tis­sage uti­lise les ordi­na­teurs comme dis­po­si­tifs d’en­sei­gne­ment inter­ac­tifs tout en répon­dant aux besoins uniques de chaque appre­nant. Les ordi­na­teurs adaptent la pré­sen­ta­tion du sup­port d’ap­pren­tis­sage en fonc­tion des besoins d’ap­pren­tis­sage des appre­nants, en fonc­tion des réponses aux ques­tions, aux tâches et aux expé­riences. Cette tech­no­lo­gie englobe dif­fé­rents aspects d’é­tudes concer­nant l’in­for­ma­tique, l’é­du­ca­tion, la psy­cho­lo­gie et la science du cerveau.

L’ap­pren­tis­sage adap­ta­tif iden­ti­fie les domaines dans les­quels l’u­ti­li­sa­teur excelle et ceux dans les­quels il n’est pas à l’aise. L’al­go­rithme teste en per­ma­nence les points faibles de l’u­ti­li­sa­teur afin de s’as­su­rer qu’ils deviennent com­pé­tents dans tous les domaines, pas seule­ment un ou deux.

Avantages de l’Adaptive Learning

L’A­dap­tive Lear­ning, c’est bien plus qu’un simple algo­rithme : ce type d’ap­pren­tis­sage per­met d’i­den­ti­fier et de com­bler les lacunes aux­quelles les appre­nants sont confron­tés et, plus impor­tants encore, de les cor­ri­ger en moi­tié moins de temps que l’ap­pren­tis­sage traditionnel.

Par exemple, si un appre­nant connaît très bien l’his­toire d’une entre­prise, mais ne connait pas ses objec­tifs et ses mis­sions… une stra­té­gie d’A­dap­tive Lear­ning per­met­trait à l’ap­pre­nant de pas­ser les ques­tions sur l’his­toire, mais d’in­sis­ter sur la mis­sion et les objec­tifs de l’en­tre­prise. Le sys­tème pour­ra aus­si iden­ti­fier l’é­cart entre les dif­fé­rentes com­pé­tences et com­men­ce­ra à déter­mi­ner à quel point le pro­blème est enra­ci­né chez l’ap­pre­nant et lui admi­nis­tre­ra plus de ques­tions sur le sujet.

Le fait d’i­den­ti­fier et abor­der les points faibles de chaque uti­li­sa­teur de façon indi­vi­duel per­met de ne plus mettre les appre­nants sur un même pied d’é­ga­li­té au niveau des connais­sances et les mener vers cette éga­li­té. L’A­dap­tive Lear­ning met en évi­dence des lacunes incons­cientes qui peuvent atteindre jus­qu’à 40% ou plus dans cer­tains cas.

 

Les pos­si­bi­li­tés sont infi­nies avec l’A­dap­tive Lear­ning, mais son prin­ci­pal avan­tage est sa rapi­di­té d’exé­cu­tion com­pa­rée à l’ap­pren­tis­sage dit tra­di­tion­nel. C’est une véri­table occa­sion de se démar­quer de votre concur­rence grâce à des équipes tou­jours plus per­for­mantes et mieux for­mées. L’ap­pren­tis­sage tra­di­tion­nel a bien évi­dem­ment tou­jours sa place dans la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle, mais la mise en œuvre d’une stra­té­gie d’A­dap­tive Lear­ning pro­fi­te­ra réel­le­ment aux appre­nants et à votre entreprise.

SourcePho­to