Les 6 business models des plateformes LMS

Alors que 71% des grandes entreprises françaises utilisent une plateforme LMS, vous écumez le web depuis des heures pour trouver le LMS idéal. De nombreuses options sont disponibles sur le marché, et le vaste assortiment de fonctionnalités et services entre en ligne de compte dans le processus de décision. Cependant, l’une des principales préoccupations qui pèsent sur les esprits de la plupart des professionnels du e-learning, c’est le coût ! Dans cet article, 6 modèles économiques pour les LMS.

#1 Coût par apprenant (sur le Cloud)
Ce modèle économique est idéal pour les PME ou les entrepreneurs qui sont à la recherche d’un moyen abordable de former ses équipes, car il est facile de savoir combien d’apprenants auront accès au système. Le prix est calculé en fonction du nombre d’apprenants qui accèdent au module e-learning chaque mois. Par exemple, si 500 apprenants sont inscrits au cours en ligne le premier mois et le LMS facture 50 centimes par utilisateur, votre facture sera de 250€. Le plus avec ce type de business model, c’est que le LMS est basé sur le cloud et ne nécessite aucun téléchargement de logiciel. Les apprenants peuvent accéder au LMS à tout moment, n’importe où, dès qu’ils ont accès à Internet. L’inconvénient est que vous n’aurez probablement pas accès à toutes les fonctionnalités du LMS, mais vous paierez tout de même le prix fort. Aussi, si votre nombre d’apprenants augmente, cette option deviendra très coûteuse.

#2 Coût par utilisation (sur le Cloud)
Chaque fournisseur LMS a une définition différente d’«utilisation». En tant que tel, ce modèle de prix est un peu plus souple que les autres, mais il peut être confus. Par exemple, un fournisseur peut définir « l’utilisation » en tant que module, tandis qu’un autre, le considère comme un cours en ligne. Il est donc très important de vérifier ce qu’ils entendent par « utilisation ». Cette option est la meilleure pour les entreprises qui n’ont pas nécessairement besoin d’un large éventail de fonctionnalités dans le LMS, mais qui ont une large audience. Cependant, il est difficile de savoir exactement combien vous serez facturé, la partie variable dépend du nombre d’inscrits.

#3 Coût par apprenant actif (sur le Cloud)
Au lieu de payer pour chaque apprenant inscrit, ce modèle de tarification LMS vous facture seulement pour les apprenants qui sont réellement actifs sur le module e-learning. Par exemple, si 500 apprenants sont inscrits, mais que seulement 300 accèdent au module, vous n’aurez pas à payer pour ces 200 apprenants inactifs. C’est une excellente option pour ceux qui ne possèdent pas un nombre précis d’apprenants ou ceux qui ont des taux de fréquentation qui fluctuent fréquemment.

#4 Licence à durée déterminée (sur le Cloud ou hébergé)
Plutôt que de payer par apprenant ou par utilisation, la licence à durée déterminée est un modèle de tarification qui implique une cotisation annuelle que les entreprises paient pour utiliser le LMS. Peu importe comment, le nombre d’apprenants qui accèdent au module en ligne, ou le nombre de modules d’apprentissage en ligne que vous créez, vous payerez le même montant forfaitaire. Dans certains cas, ce modèle peut également être sur une base mensuelle. Lorsque votre licence se termine, vous devez payer pour la renouveler afin de continuer à accéder à la plateforme. C’est un business model idéal pour les entreprises qui ont beaucoup d’apprenants et beaucoup de modules e-learning ou les entreprises qui prévoient une expansion rapide.

#5 Licence illimitée (auto-hébergé)
Quand la plupart des entreprises pensent à installer un LMS, l’achat d’une licence vient à l’esprit. Dans ce cas, l’entreprise paie un montant forfaitaire unique qui couvre tous les aspects du produit. Elle télécharge le logiciel, l’héberge localement, et peut ensuite l’utiliser aussi longtemps qu’elle le souhaite. Il n’y a pas de date d’expiration, et dans la plupart des cas, les mises à jour sont incluses dans le prix. C’est généralement la meilleure option pour les grandes entreprises qui préfèrent posséder le logiciel plutôt que de payer des frais mensuels ou annuels. Dans certains cas, le fournisseur peut lui-même héberger le LMS moyennant des frais supplémentaires, si l’entreprise ne veut pas l’héberger sur place. Si vous avez décidé d’utiliser un LMS pendant une longue période et d’avoir beaucoup d’apprenants, alors c’est probablement la meilleure option pour vous.

#6 Open Source
Et pour finir, quelques options gratuites existent grâce à des modèles open source. Vous devez avoir quelques connaissances un peu plus techniques pour utiliser ces plateformes, mais le prix est certainement honnête si vous êtes à l’aise avec les logiciels de conception. Les entreprises qui travaillent avec un budget serré et ceux qui sont disposés et prêts à maintenir le système, ou même embaucher un spécialiste LMS pour vous lancer, le modèle gratuit peut-être un bon choix. Cependant, vous devez garder à l’esprit que ces options ne comportent pas de support client et les frais d’entretien peuvent devenir coûteux.

Maintenant que vous connaissez les tenants et les aboutissants des modèles de tarifications des LMS, vous pouvez comparer les différentes fonctionnalités du LMS en fonction de votre budget. Alors, quel business model est le plus optimal pour vous ?

NEWSLETTER

Pour vous tenir informé 
de l’actualité de nos publications et nouveautés

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER !

LA SOCIETE

La société
Nos partenaires
Nos clients

SOLUNEA

28 rue Jean Reboul
30900 Nîmes

04 66 68 28 81

RETROUVEZ NOUS SUR