Le secret d’une formation e‑learning réussie : la gamification !

Formation digitale

7 minutes

Le secret d’une formation e‑learning réussie : la gamification !

Yann Lescurat

Les for­ma­tions en ligne sont sou­vent vues comme rébar­ba­tives par les employés. Les entre­prises se rendent alors compte que la ludi­fi­ca­tion de leur for­ma­tion e‑learning est indis­pen­sable. Les chiffres l’attestent, près de 80% des appre­nants expliquent qu’ils seraient plus impli­qués si le conte­nu res­sem­blait à un jeu. Alors, com­ment les rendre attrac­tives et édu­ca­tives à la fois ? Com­ment conce­voir autant l’expérience de for­ma­tion que le conte­nu pédagogique ?

La gamification d’une formation elearning, qu’est-ce que c’est ?

La gami­fi­ca­tion des for­ma­tions en ligne, c’est le fait d’ajouter cer­tains des méca­nismes et des signaux du jeu dans un module de for­ma­tion, mais en gar­dant l’objectif péda­go­gique du module e‑learning.
La gami­fi­ca­tion consiste à uti­li­ser des tech­niques de jeu pour répondre à plu­sieurs objec­tifs stra­té­giques. En l’occurrence à celui de la for­ma­tion des col­la­bo­ra­teurs. Chal­lenges, clas­se­ments, sys­tèmes de points ou de notes, récom­penses sui­vant des objec­tifs accom­plis, tous les moyens sont bons pour aug­men­ter l’engagement. La gami­fi­ca­tion a pour but d’inciter l’apprenant à consom­mer ou adop­ter un com­por­te­ment pré­cis en lui fai­sant vivre une expé­rience ori­gi­nale, ludique et motivante.

Pour créer du conte­nu e‑learning gami­fié, on peut agir sur deux élé­ments clés : la gami­fi­ca­tion des res­sources de for­ma­tion en géné­ral et celle du LMS.

Le e‑learning et la gamification

C’est bien connu… apprendre en s’amusant c’est plus facile. À n’importe quel âge, il est plus facile de rete­nir les choses quand on ne s’y sent pas for­cé ; il est pré­fé­rable que cela se fasse pro­gres­si­ve­ment et natu­rel­le­ment. C’est dans cet esprit que la ludi­fi­ca­tion des modules e‑learning a fait son appa­ri­tion. Atten­tion, Gami­fier, ce n’est pas for­cé­ment trans­for­mer le elear­ning en jeu vidéo, mais plu­tôt conce­voir une expé­rience enga­geante : ce qui donne le petit goût de « revenez‑y ! ». Depuis quelques années, de grands groupes ont déjà pas­sé le cap.

Le Serious game

Le serious game, « jeu sérieux » en Fran­çais est un jeu avec un vrai but péda­go­gique. Il faci­lite l’engagement des sala­riés, car il change le para­digme habi­tuel de la for­ma­tion et l’oriente plus vers le plai­sir. Des tra­vaux uni­ver­si­taires ont clas­sé les serious game en cinq catégories :
—    Jeux publicitaires
—    Ludo-éducatifs
—    Edu­mar­ket games
—    Jeux engagés
—    Jeux d’entraînement et simulation

Les objec­tifs de la for­ma­tion doivent être défi­nis au préa­lable pour faire un choix judi­cieux par­mi les dif­fé­rents serious game.

Le feedback

La mul­ti­pli­ci­té et la per­son­na­li­sa­tion des retours (feed­back) don­nés par le module elear­ning à l’apprenant favo­risent le sen­ti­ment d’interaction avec le conte­nu de for­ma­tion. L’interaction est ce qui nous per­met (ici dans une moindre mesure), de res­sen­tir l’effet de nos actes et d’avoir l’impression d’une per­son­na­li­sa­tion plus grande de l’expérience d’apprentissage.

Les jeux de questions

Ils peuvent adop­ter l’apparence de quiz télé­vi­sés avec un ani­ma­teur vir­tuel, des jauges de points, des concur­rents rééls ou vir­tuels. Posi­tion­ner une ques­tion dans un module elear­ning, c’est deman­der une action de l’apprenant, l’interpeller… et par­fois le réveiller. Pour amé­lio­rer l’efficacité de cette stra­té­gie, il peut être inté­res­sant de varier les inter­ac­tions et mul­ti­plier les types de ques­tion­ne­ment. On peut opter pour des varia­tions telles que : des textes à trous, des défi­ni­tions à relier entre elles, des réponses à choix mul­tiples, des glisse-dépo­ser, des choix dans des listes dérou­lantes, des recherches d’indices dans des images, etc. La varié­té, la sim­pli­ci­té et la per­ti­nence sont des leviers au ser­vice de l’apprentissage. La Van­der­bilt Uni­ver­ty vous donne aus­si des conseils pour rédi­ger de bonnes ques­tions à choix multiples. 

Aujourd’hui, près de 40% des grandes entre­prises uti­lisent les méca­nismes de gami­fi­ca­tion dans la trans­for­ma­tion des pro­ces­sus commerciaux.

Le rendez-vous personnel

Lorsqu’une res­source de for­ma­tion est trop longue pour pou­voir être consul­tée d’une seule traite (plu­sieurs heures), il est pos­sible de sus­ci­ter la moti­va­tion en fixant des ren­dez-vous vir­tuels à l’apprenant. Le module peut par exemple lui deman­der au moment où il quitte le module non fina­li­sé, quand pré­voit-il de pour­suivre sa consul­ta­tion ?  Cette infor­ma­tion étant sto­ckée, si l’apprenant revient à la data pré­vue une récom­pense peut lui être attri­buée (une récom­pense d’assiduité par exemple).

La découverte et la surprise

Cer­taines par­ties du conte­nu de for­ma­tion peuvent être ini­tia­le­ment cachées et appa­raître à l’apprenant ulté­rieu­re­ment au début de la consul­ta­tion (pour rejoindre la notion de « niveaux » ou « acti­vi­tés » cachés que l’on peut trou­ver dans les jeux).

Les LMS et la gamification

Les Lear­ning Mana­ge­ment Sys­tem mettent en place tout un tas d’outils qui per­mettent de rendre l’évaluation simple et ludique. Ben­ja­min Frank­lin disait «  Tu me dis, j’ou­blie. Tu m’en­seignes, je me sou­viens. Tu m’im­pliques, j’apprends ». Peu de choses impliquent plus que le jeu.

Les niveaux

Les niveaux doivent être créés autour des objec­tifs de l’entreprise et du module et per­met­tront à cette der­nière d’évaluer chaque niveau grâce au temps pas­sé, aux points, etc.

Le système de points

Les points sont un excellent moyen pour les employés d’éva­luer leurs per­for­mances et voir leur pro­gres­sion (via un quiz, par exemple). 89% seraient plus enga­gés envers une appli­ca­tion e‑learning dis­po­sant d’un sys­tème de points. Ce sys­tème per­met aux chefs de pro­jets e‑learning d’éva­luer le module et voir les amé­lio­ra­tions à effec­tuer. Il est éga­le­ment pos­sible de rendre publics ses scores et avoir un outil de com­pa­rai­son par rap­port aux autres membres de l’entreprise.

Les badges

À la fin de chaque module, les employés ont la pos­si­bi­li­té de gagner des badges. C’est un sys­tème de gra­ti­fi­ca­tion pour les sala­riés qui pour­ront gra­vir les dif­fé­rents éche­lons et col­lec­tion­ner les récom­penses. Les badges peuvent être consul­tables sur la pla­te­forme com­mu­nau­taire. Ils mul­ti­plient les objec­tifs et jouent ain­si sur la moti­va­tion. Tous les sys­tèmes de fidé­li­sa­tion client l’ont bien com­pris depuis longtemps.

Les avis

Les avis per­mettent sur­tout aux per­sonnes en charge de la for­ma­tion en ligne d’avoir un retour sur la for­ma­tion mise en place. Comme dans nos actions quo­ti­diennes de consom­ma­tion, nous savons que nous atta­chons un inté­rêt supé­rieur aux choses qui ont été appré­ciées par nos pairs. Un LMS qui per­met à ses uti­li­sa­teurs de sai­sir et par­ta­ger leurs appré­cia­tions des for­ma­tions pos­sède un net atout pour sus­ci­ter l’engagement indi­vi­duel et l’intérêt pour l’apprentissage.

Le classement

La pos­si­bi­li­té d’obtenir un clas­se­ment sur la pla­te­forme e‑learning, en rela­tion avec une acti­vi­té péda­go­gique par exemple, peut insuf­fler une ému­la­tion posi­tive dans la com­mu­nau­té apprenante…

Quelques exemples

Jeu d’en­quête à des­ti­na­tion du sec­teur bancaire.
Elearning-quizz-SoluneaIncar­nez un ges­tion­naire dont la mis­sion est de détec­ter et d’a­na­ly­ser les opé­ra­tions finan­cières suspectes.

Grâce à la gami­fi­ca­tion des for­ma­tions digi­tales, une mul­ti­tude d’outils ont vu le jour pour aller tou­jours plus loin. D’abord dans l’apprentissage, en ren­dant les for­ma­tions plus per­for­mantes et sur­tout plus amu­santes à suivre pour les apprenants.

Avez-vous pu tes­ter une de ces fonc­tion­na­li­tés ? Faites-le-nous savoir !

Créez votre 1er module ludique et engageant